Liposuccion homme

Home / Liposuccion homme

Si le protocole d’une liposuccion pour l’homme est sensiblement le même que pour une femme, il s’agit presque exclusivement de liposuccion du ventre. La principale différence entre une liposuccion pour homme et pour femme réside dans les raisons qui amènent un homme à envisager ce type d’intervention chirurgicale.

La liposuccion du ventre, chez l’homme

Dans le cadre d’une liposuccion du ventre de l’homme, le chirurgien réalise 1 ou 2 petites incisions discrètes. Par ces points de ponction souvent situés sur la zone pubienne, la liposuccion du ventre permet alors de retirer la surcharge graisseuse qui encombre l’abdomen. A l’aide de canules ultra fines, le chirurgien aspire la graisse afin de corriger efficacement et durablement l’excès disgracieux. Selon les cas, la liposuccion abdominale peut être associée à une liposuccion des hanches. En cas de relâchement cutané important, le chirurgien peut conseiller l’association d’une Abdominoplastie afin de retirer l’excès de peau à l’issue de la lipoaspiration abdominale.

Les principales raisons d’envisager l’intervention

Plusieurs étapes de la vie peuvent ainsi conduire un homme à consulter pour corriger sa silhouette :

A l’adolescence

A l’adolescence un embonpoint est très souvent lié à l’association de plusieurs facteurs :

  • Une mauvaise hygiène alimentaire associée
  • Un manque d’activité sportive
  • Une mauvaise estime de soi, phénomène fréquent à cet âge

Avancé de la liposuccion pour homme, la liposculpture starter offre à l’adolescent l’opportunité de se reprendre afin de repartir sur de nouvelles bases. Souvent isolée au niveau des hanches et du ventre, la liposuccion de l’homme très jeune est encadrée par des conseils nutritionnels et d’hygiène sportive qui lui permettront de tourner la page souvent difficile de l’adolescence.

A l’entrée dans la vie active

Vers la trentaine, fraichement rentré dans la vie active, le jeune homme voit son mode de vie modifié par plusieurs facteurs :

  • Moins de temps pour faire du sport
  • Des « apéros » répétitifs
  • Des repas arrosés

Ce nouveau mode de vie conduit à un stockage de graisse réparti sur la ceinture abdominale et les hanches. La « petite bouée » s’installe alors chez ces anciens sportifs. Pour ces jeunes hommes, une liposuccion du ventre et des hanches « corrigera le tir durablement », à condition toutefois d’adopter une hygiène de vie correcte.

La couvade

Autour de la quarantaine, il n’est pas rare que l’homme affiche un embonpoint appelé communément « couvade ». Le changement du mode de vie est souvent radical pour l’homme qui partage son temps entre vie de famille et vie professionnelle, sans plus de temps pour lui ni pour le sport. Cette révolution se traduit par stockage adipeux, fameuse couvade. Pour cet homme, une liposuccion du ventre règlera le problème, le temps de s’adapter à ce nouveau mode de vie et de pouvoir retrouver une activité sportive régulière.

A la cinquantaine, les risques médicaux

Au-delà de la cinquantaine, l’accumulation de graisse est inévitable et l’homme a de plus en plus de difficultés à l’éliminer. Il n’est rare qu’un surpoids devenu important avec le temps, soit associé à des risques de cholestérol, d’hypertension et autre diabète. Ces facteurs médicaux amènent le patient à un réveil de conscience. L’enjeu n’étant plus uniquement esthétique, mais de santé, la liposculpture ou liposuccion pour homme permet alors de se reprendre en main et la chirurgie devient un « booster » afin de changer son mode de vie alimentaire et reprendre une activité sportive. A ce stade de la vie d’un homme, la liposuccion peut s’accompagner d’un regain de confiance en soi. La silhouette retrouvée engendre même parfois des bouleversements d’ordre affectifs, pouvant motiver l’homme à faire plus d’attention à sa personne.

Contre indications et suites opératoires

Contre indication

Il n’y a pas de contre indication particulière. La liposuccion nécessitant une anesthésie, il est toutefois préférable de présenter un état de santé général satisfaisant.

Douleur

Selon l’étendue de la zone concernée par la liposuccion douce, de légères douleurs peuvent être ressenties. Le plus souvent, la prise de Paracétamol suffit à les calmer.

Suites opératoires et éviction sociale

A l’issue d’une liposuccion abdominale, l’homme peut reprendre une activité professionnelle dès le lendemain, bien que quelques jours de repos soient recommandés. Les zones lipoaspirées présentent souvent un œdème et des ecchymoses qui durent en moyenne 2 semaines, avant de régresser progressivement. Le port de vêtements de contention est ainsi indiqué durant les semaines qui suivent la liposuccion. Tel que pour toute intervention chirurgicale, une liposuccion peut avoir quelques rares complications générales de type infection, hématomes ou d’ordres anesthésiques.

Résultats

En raison de l’œdème qui apparait à l’issue de la liposuccion douce, les premiers résultat n’apparaissent qu’au bout d’un mois et sont appréciables au troisième. Selon l’élasticité de la peau, il faut une année pour qu’elle se retende complètement et offre un résultat homogène et définitif.

Cicatrices

La liposuccion ne laisse que de très petites cicatrices qui s’atténuent, voire même disparaissent avec le temps.