SLEEVE GASTRECTOMIE

Home / SLEEVE GASTRECTOMIE

L’intervention de la Sleeve gastrectomie ou  » gastroplastie verticale calibrée avec résection gastrique  » consiste à retirer une grande partie de l’estomac, pour former un tube. Les aliments vont d’abord être ralentis pendant leur passage dans le tube, puis être évacués très rapidement dans l’intestin grêle.

La Sleeve agit par plusieurs mécanismes qui s’associent :

  • Une restriction (comme la gastroplastie) :  le volume et le calibre de l’estomac sont diminués, le passage des aliments est très ralenti, mais il n’y a aucune aucune modification de la digestion des aliments.
  • Une diminution du taux de ghrêline, qui est l’hormone de la faim, ce qui entraîne un désintérêt pour la nourriture.
  • Une modification de la flore bactérienne de l’oesophage, qui entraîne une modification heureuse du goût pour les aliments : les patients sont beaucoup moins attirés vers les viandes et les féculents, et plus vers les poissons et les légumes verts.

AVANTAGES ET INCONVENIENTS

  • La Sleeve est l’intervention de chirurgie bariatrique la plus fréquemment réalisée actuellement.
  • La Sleeve est une intervention complexe, avec une hospitalisation de 2 à 3 jours en moyenne.
  • La Sleeve est une intervention réalisée depuis plus de 15 ans, ses résultats à long terme (10 ans) commencent à être connus.
  • La perte de poids est habituellement de l’ordre de 4-6 kgs par mois, pendant les 6 premiers mois, puis de 2 à 4 kgs par mois.
  • La perte de poids à 10 ans est environ 65% à 70% de l’excès de poids, ce qui est un résultat intermédiaire entre la gastroplastie et le bypass.
  • La dénutrition et les carences vitaminiques sont rares.
    Dans notre équipe, nous prescrivons des vitamines et de compléments nutritionnels pendant 3 mois et un bilan biologique à 3 mois, 6 mois et 1 an.
    Ce bilan biologique est le plus souvent normal, Il montre quelquefois des petits déficits vitaminiques qui sont facilement compensés par voie orale.
  • La Sleeve n’est pas réversible. Cependant, le tube va se dilater progressivement.
  • Les habitudes alimentaires doivent être modifiées
    3 repas et éventuellement 2 collations.
  • Les vomissements sont assez rares.
  • Un suivi régulier par une équipe multi disciplinaire est obligatoire.

 HOSPITALISATION

LA VEILLE

  • Vous pouvez manger normalement.
  • Vous serez à jeun à partir de minuit.

LE JOUR J

  • Vous êtes à jeun depuis minuit. Si votre intervention est programmée l’après midi, vous pourrez rentrer le matin, un petit déjeuner léger est possible avant 8 h.
  • L’intervention nécessite une anesthésie générale complète, elle est réalisée par coelioscopie, elle dure 1 à 2 heures.
  • Après l’intervention, vous passerez quelques heures en salle de réveil, puis on vous ramènera dans votre chambre.
  • Vous n’aurez pas de sonde dans le nez. Un petit tuyau (appelé Redon) est mis en place à la fin de l’intervention, il sort par un petit orifice de l’abdomen. Le Redon sert à aspirer les sécrétions et sera retiré à J2.
  • Des médicaments contre la douleur vous seront administrés par voie veineuse.

LE LENDEMAIN DE L’INTERVENTION (J1)

  • Vous pourrez boire un peu d’eau après accord du chirurgien.
  • Des médicaments contre la douleur vous seront administrés par voie veineuse.
  • Alimentation liquide.

Retour

Votre chirurgien vous remettra :

  • Une ordonnance des différents médicaments nécessaires après l’intervention.
  • Une ordonnance pour les soins de cicatrices et les injections d’anti coagulants.
  • Un arrêt de travail de 2 ou 3 semaines, en fonction de votre état général et de la pénibilité de votre activité professionnelle.
  • Un programme détaillé pour la reprise progressive de votre alimentation.
  • Un certificat d’aptitude à la reprise du sport.

RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS POUR VOTRE SORTIE

Soins de cicatrice :

Vous avez habituellement 3 à 5 petites cicatrices sur l’abdomen, qui sont refermées des fils résorbables (qui partent tous seuls, cas le plus habituel dans notre équipe), par des agrafes ou des fils non résorbables (qu’il faut faire retirer). Le matériel utilisé dépend de votre âge, de l’épaisseur de votre peau et des habitudes du chirurgien.

Les pansements peuvent être changés tous les 2 ou 3 jours. Vous pouvez utiliser des pansements étanches qui vous permettent de prendre des douches sans problème. Nous vous conseillons d’appliquer matin et soir sur les cicatrices une pommade aux silicones (qui vous sera prescrite à la sortie) en commençant vers le 7ème jour post opératoire.

REPRISE DE L’ALIMENTATION

Nous avons récemment beaucoup « allégé et raccourci » le programme de réalimentation après l’intervention, le but étant de vous faire reprendre rapidement une alimentation « normale », c’est-à-dire que vous pourrez manger de tout, mais de manière adaptée à votre mini estomac. L’intervention est encore très proche, Il est indispensable de ne pas « forcer » le système, ce qui pourrait compromettre son efficacité dans les mois qui suivent.

Mangez et buvez toujours très lentement

Nous avons appelé notre nouveau programme de reprise d’alimentation le 1-2-3-4 :

  1.  1er jour après l’intervention : un peu d’eau après accord du chirurgien.
  2. Les 2 jours suivants : uniquement des boissons.
  3. Les 3 jours suivants : boissons + alimentation un peu plus consistante (soupe, compote, yaourt, produits laitiers allégés à pâte molle, …).
  4. Les 4 jours suivants : tous aliments mixés.

Ensuite, vous pouvez manger de tout, en mastiquant bien la nourriture. Nous vous conseillons de mixer ou mouliner la viande pendant un mois.

Découvrez votre programme alimentaire sur la semaine suivant votre opération :

(Pendant 2 jours)
  • Eau
  • Thé (sucre possible)
  • Tisane (sucre possible)
  • Bouillon
  • A éviter : jus de fruit, café, lait

(Pendant 3 jours)

  • Soupe
  • Compote
  • Produits laitiers allégés à pâte molle
  • Yaourt
  • Possibilité de jus de fruits, café, lait

(Pendant 4 jours)

Tous aliments mixés

Ensuite

3 repas plus 2 collations. Continuez à mixer les viandes et prenez rapidement rendez-vous avec votre nutritionniste

RAPPELEZ-VOUS DE TOUJOURS MANGER ET BOIRE LENTEMENT

Important :
Cette réalimentation après intervention peut paraître rapide. Nous l’utilisons depuis plusieurs mois, sans aucun problème, à la plus grande satisfaction des patients. Cette reprise rapide de l’alimentation évite en particulier les effets secondaires fréquents liés à une réalimentation plus lente : hypoglycémie et frustration. Les boissons doivent être prises en petite quantité mais régulièrement au cours de la journée. Afin d’éviter un dumping syndrome (malaise, nausées, sueurs, troubles digestifs…) les repas doivent être pris lentement, et ne pas être trop gras ou sucrés.